Famous Icelandic Quotes
Vigdís Finnbogadóttir (Wikimedia Commons)

Citations

Lors de son discours d’inauguration le 1er Août 1980, Vigdís Finnbogadóttir, première femme chef d’Etat démocratiquement élue au monde, a expliqué l’importance des mots et du langage au peuple Islandais :

« Les mots sont nos châteaux. Dans notre petit nombre et notre pénurie, nous n’avons jamais perdu notre humanité. Nous n’avons jamais oublié de mettre en mots – notre seul matériel durable – toutes nos expériences et pensées. C’est pourquoi cela a été si facile pour nous de créer une culture moderne diversifiée. »

En effet, les Islandais ont toujours aimés les mots ; la vieille littérature Norroise par exemple, se compose principalement de littérature Islandaise et il a été affirmé qu’un Islandais sur dix publiera un livre au cours de sa vie. Afin de célébrer ce penchant, What’s On a rassemblé quelques citations Islandaises célèbres ainsi qu’une poignée de répliques sarcastiques.

La crise financière

The 2008 financial crisis in Iceland involved the default of all three of the country’s major privately-owned banks. Relative to the size of the economy, Iceland’s systemic banking collapse was the largest experienced by any cLa crise financière de 2008 a entraîné en Islande l’écroulement des trois principales banques privées du pays. Par rapport à la taille de l’économie, l’effondrement bancaire de l’Islande a été le plus important dans le monde sur toute l’histoire de l’économie.ountry in economic history.

« J’observe cette société depuis maintenant 50 ans. C’est dégoutant. Tout est dégoutant. Il n’y a pas de principes, pas d’idéal, rien. C’est juste de l’opportunisme et de la lutte pour le pouvoir » (Styrmir Gunnarsson, ancien rédacteur en chef de Morgunblaðið, à la suite de la crise financière de 2008).

« Que Dieu bénisse l’Islande. » (L’ancien Premier ministre Geir Haarde, mettant fin à sa diffusion télévisée à la nation Islandaise le 6 Octobre 2008, peu après le début de la crise financière. Les derniers mots de Geir sont rapidement devenus un symbole du krach Islandais ; il est très inhabituel pour les politiques Islandais d’invoquer Dieu).

« Ce qui inquiète le plus l’Islandais typique à propos de la corruption, c’est de ne pas pouvoir y participer lui-même. » (Jónas Kristjánsson, écrivain et journaliste, visionnaire peut être du crash en 1993).

Courage

Les Islandais aiment se considérer comme un peuple obstinément persistant.

« Ne pleurons pas sa perte – mais vengeons sa mort. » (Ólöf Loftsdóttir, après qu’une anglaise ait tué son mari Björn au 15e siècle).

« Tant que vous vivrez, pauvre misérable, souvenez vous toujours qu’une femme vous a battu. » (Auður Vésteinsdóttir, après avoir giflé Eyjólf Le Gris au visage avec une bourse en argent, au 10e siècle).

« Mon temps viendra. » (Jóhanna Sigurðardóttir en 1994, après avoir perdu sa candidature à la tête du Parti socio-démocrate. Quinze ans plus tard, en 2009, son « heure est venue » et elle est devenue la première chef de gouvernement ouvertement LGBT au monde. Cette phrase est depuis entrée dans la langue).

« La foi est un concept répréhensible ; je m’efforce de me forger une opinion sur toutes choses et de me comporter en conséquence. » (Helgi Hóseasson, qui passa sa vie en campagne dans le but d’avoir son baptême annulé. Il a une fois, douché les membres du parlement avec du skyr).

Célèbres citations Islandaises dans le Sport

De même qu’ailleurs dans le monde, le sport a une place importante dans la vie en Islande.

« On ne peut pas faire une salade de poulet avec des excréments de poulet. » (Guðjón Þórðarson, après avoir quitté le poste d’entraineur de l’équipe de football Islandaise ÍA. Guðjón fut l’entraineur principal de l’équipe de football anglaise Stoke au début des années 2000).

« Il n’y a aucune raison de vivre si vous ne pouvez pas faire du soulevé de terre. » (A été crié par le détenteur de 4 titres de l’homme le plus fort du monde Jón Páll Sigmarsson, après avoir remporté l’épreuve de soulevé de terre lors de la compétition Pure Strength en 1987, avec un record du monde de 523 kg).

« Le football est un festival de fertilité. Onze spermatozoïdes qui essayent de rentrer dans l’œuf. Je plain le gardien de but. » (Björk Guðmundsdóttir, chanteuse et activiste).

Répliques sarcastiques

Les répliques sarcastiques, souvent en rimes, sont depuis longtemps une sorte de passe-temps en Islande.

« Il n’a jamais été mon intention d’allaiter la nation. » (Vigdís Finngbogadóttir, lorsqu’elle a été demandée durant sa campagne présidentielle si le fait d’avoir un seul sein pourrait affecter négativement sa présidentielle. Vigdís a subi une mastectomie en 1978).

« Puis-je faire autre chose pour vous, cher monsieur ? » (Prix Nobel Halldór Laxness, étant sorti de sa voiture pour s’adresser à un conducteur imprudent, qui l’avait forcé à dévier sur le côté de la route pour éviter l’accident).

« Oui – et tous mes prochains poèmes sont à ton sujet. » (Einar Benediktsson, poète et avocat, répondant à une jeune femme dans un bar lui demandant : « N’êtes-vous pas ce poète ? »).

« En ce qui concerne la mort, tout autre chose que la fin du monde est en dessous de moi. » (Einar Benediktsson à nouveau, débattant du meilleur départ de la terre possible, entre amis dans un café à Reykjavík).

Poèmes et profondeur

Les livres restent un des cadeaux de Noël les plus populaires d’Islande.

« Ceux qui allument le feu pour la première fois apprécient rarement sa chaleur. » (Davið Stefánsson, du poème La Femme qui allume mon four.)

« Les graines de sa perte sont plantées dans les rêves de chaque homme. » (Steinn Steinarr, poète et pessimiste occasionnel).

« Mon corps est un instrument magnifique, joué, alternativement, par les anges du paradis et les démons de l’enfer. » (Þórbergur Þórðarson, dans son chef d’œuvre Lettre à Laura. Autodidacte et maître styliste, Þórbergur reste l’un des auteurs islandais les plus apprécié du XXe siècle).

Controversé

La vie ne serait pas vraiment drôle si nous avions tous les mêmes opinions.

« Greta Thunberg a dit qu’elle parle pour les générations futures. Qu’est ce que les générations futures ont fait pour nous ? Rien. Qu’est ce que nous avons fait pour les générations futures ? Tout. » (A tweeté Hannes Hólmsteinn Gissurason, professeur de science politique, qui a critiqué l’activisme de Greta Thunberg à propos du changement climatique).

thomas
thomas
Tags

What's On locations in downtown Reykjavík

  • Laugavegur 5 (Main Office)
  • Laugavegur 54 (Trip)

Opening Hours:

  • Main office (Laugavegur 5) - open every day 8:30 - 22:00
    Laugavegur 54 - Mon-Fri 9:00-18:00, Sat 9:00-14:00

Contact What's On

The official source for safe adventure in Iceland is safetravel. It’s located in our Laugavegur 54 location.